Des coiffures tendances à domicile

Quand on est une business woman ou une maman débordée, il existe des points communs qui mettront tout le monde d’accord. Ces femmes n’ont pas de temps pour elles. Aller au spa, chez le coiffeur, ces moments que les femmes s’accordent pour prendre soin d’elles. Ces moments qu’elles prennent pour se faire belles sont tristement rares. C’est pourquoi quand la situation professionnelle ou la situation familiale ne permet pas de prendre ces pauses bien méritées, il est possible d’avoir recours à un coiffeur à domicile pour changer de tête sans sortir de chez soi.

Une coiffure pixie à domicile pour être au top de la mode.

La coiffure pixie a été initiée par le top modèle britannique du même nom. Cette coiffure arrondie est reconnaissable parce que les cheveux sont plus longs sur le dessus de la tête que sur les côtés et l’arrière. Les cheveux de devant sont souvent coiffés en une mèche délicatement glissée derrière l’oreille quand elle est assez longue. Cette coupe à la garçonne est très tendance et a déjà été photographiée sur de nombreuses stars dont la célèbre Scarlett Johansson, interprète de la très sexy black widow dans les Avengers de Marvel.

C’est quoi la différence entre une coupe pixie et boyish ?

Concrètement, la coiffure pixie fait partie des coupes boyishs, ou coupe à la garçonne. La coupe boyish, c’est une tendance qui regroupe toutes les coiffures courtes masculines à destination des femmes. C’est donc une coupe androgyne qui peut également être portée par les hommes. Donc dans les coupes de ce style, le pixie y tient une place depuis quelques mois. Mais en fonction de la nature de vos cheveux, toutes les tendances ne sont pas adaptées. Dans ces conditions, les chevelures denses ou épaisses seront travaillées mèche par mèche pour réduire le volume. Les cheveux fins sont les mieux adaptés pour ce style de coiffure. 

Rédigé par
Plus d'articles de Femina Street

Comment limiter le plastique dans la salle de bain ?

Depuis quelques mois, les français sont très sensibles aux conséquences du non...
Lire la suite